Logo Flavie

L’histoire
D’un Homme
Qui arrive
Devant
Des femmes
Qui soudain
Tombent : amoureuses

D’elles-mêmes.

Elles plongent
soudainement

Dans une âme
La leur.

Et la fleur
se referme
alors

pour mieux ressentir
enfin
la puissance

nuancée
de son parfum.

Et cet
homme
quitte la fleur
fermée
pour une autre
prête
à apprendre
qu’elle est
puissamment
subtilement
parfumée.

Sur son chemin
de jour
en jour
chacune leur tour

Les fleurs
retrouvent
une beauté
que l’isolement
va leur
permettre
de mieux
appréhender.

écouter.
respecter.

Au loin
L’homme
Révélateur
de parfums

Se demande
A combien de fleurs
La vie

va lui
Demander
De redonner…
la vie

pour qu’enfin
L’une d’elle

en le voyant
Arriver
Devant sa parcelle

Rayonnante
De couleurs
De parfums
Va se dire
« Tout ça 

Aujourd’hui
Ma magie
mon trésor :

C’est pour lui »

pour LUI 

pour…

Logo Flavie

Il s’imagine
Ecrire

Un dernier texte
Au moment
De son

dernier
Souffle
de vie.

Lui dire
Que
les plus beaux
moments
de sa vie
Ont été
Ceux

Avec elle.
Puissants
Authentiques
Intenses
Souriants
Sensuels :
avec elle.

Il pourrait
Dès-à-présent

Ecrire
Ces mots-là
Pour

le moment
De basculement
Où soudainement
Il ne sera
Plus là.

Mais il sait
Qu’à tout moment
Un visage
Un sourire
Des lèvres
Une langue
Deux yeux malicieux
Peuvent débarquer
Et tout
Changer
Au contexte.

Et
Modifier totalement
ainsi

Le contenu
de son dernier texte.

De son dernier texte.

De son dernier… TEXTE

TEXTE

Poésie

Parqué
par la société
Il quitte
En tenue

Un parquet
Pour un parc : et
Soudain
Les élans

ne sont
plus
Brusquement

Interrompus.
La nature
Offre
Un espace
Pour déployer
une foulée
Tout en déroulant

Dans le même temps
Un
peu plus haut
Des idées.
Se répandre
Se grandir

Enfin : Totalement.

Rendre
Toute
Cette énergie :

Faire le vide.
Qui permettra
La tranquillité
De la statue

Dans l’ampleur
De la stature.

Une présence
Vivifiante
Mais pour l’autre
Jamais

Oppressante
Limitante.
Au
contraire
Elle l’encouragera
Egalement
A son tour

A totalement
Se déployer.

A
Se dérouler
Dans un espace
De partage

Dans laquelle
Elle se sent
Si confortablement
Invitée.

Et deux âmes
Au final
Se
Libèrent

Car la nature
A offert
Ce qui manque
Le plus souvent

aux humains :
Un espace
Total d’expression

Pour le corps
La conscience,
L’envergure
Sans limite
D’un terrain.

Parqué
par la société
Il quitte
En tenue

Un parquet
Pour un parc : et
Soudain…

Soudain…

Soudain…

Logo Flavie

Partager
Avec elle

Un moment
C’est

Entrer
Dans un roman

mais en être
Soudainement
Les héros.

Etre ces personnages
de comédie
Qui sourient
A la vie
Et en même temps
Toujours
Se questionnent

Sur la mort
L’amour
Sa destinée
Quoi faire
Où aller
Comment
Au mieux
Contribuer ?

Partager
Avec elle
Un moment
C’est

Entrer
Dans un roman
Même

S’inviter
Carrément
Sur le tournage
D’un film.

Un film
Où le réalisateur
Nous autorise
A être
Le personnage principal
A qui :

TOUT va arriver.
Un personnage
Dont les préoccupations

Doivent
soudainement
Trouver
rapidement

au plus vite
Un dénouement

Une nouvelle piste
Un nouvel indice : une solution.

Tout peut ARRIVER
A ses côtés.

TOUT.

Un souvenir qui revient
Une idée folle
Qui

Nous prend
Avec désinvolture

Avec une impossibilité
De résister
Par la main.

Un nom
Un mot
Un visage
Des liens
Qui se tissent
Entre des indices
Qui jusque-là
Dans nos pensées

Se tenaient
Eloignés
Séparés.

Son énergie
REMUE
TOUT
En nous
Autour de nous

Vibration
En continuation :
De molécules.

Elle est là
Vous êtes là
Dans un sourire
Et en même temps

Une tension.

Tout peut changer
Tout peut basculer
En un clin d’œil

A la moindre occasion.

Partager
Avec elle

Un moment
C’est

Entrer
Dans un roman

mais en être
Soudainement
Les héros.

Peut-être
Tout simplement
Car elle aime
Faire de sa vie

une série ;
Avec chaque jour
Un épisode inédit.

Alors
En nous
Le désir d’enfin

tout changer
Et
D’écrire
Une nouvelle page.

Se dit
« Finalement
Pourquoi pas
Profiter
De son équipe
De tournage ? »

Partager…
Avec elle…

Logo Flavie

L’extérieur
Pendant
Des années

m’a répété :
« Compétitivité »

Puis un jour
mon corps
m’a
soufflé :
« harmonie ».

La scolarité
M’a
Martelé
« être
au dessus
de »

Puis mon narcissisme
honteux
épuisé
m’a ordonné
désormais :
« être avec »

Mon
puérilisme
M’a
Encouragé
à
« Impressionner
Charmer
et
Séduire ».
Puis
ma fausseté
fatiguée
Ne m’a rien dit
mais
dans son envie
d’arrêter,
j’ai compris
pour toujours :
« écouter
partager
être là,
ensemble,

ressentir »

Logo Flavie

Rien à gagner
Rien à perdre
Avec elle.
Tout à laisser
S’expandre
S’étendre
Enfin
Totalement

Se déployer.

Rien à gagner
Rien à perdre
Avec elle.
Juste monter
Dans la fusée
Pour s’en aller
Butiner
Au-delà des étoiles
Puis revenir
Diffuser
Au sein du concret
La magie

De l’ésotérique
Le parfum
universel
De l’abstrait.

Rien à perdre
Rien à gagner
Avec elle.
L’horloge
Ne sait plus
Si elle doit
Reculer
Ou avancer.
Retarder

Le moment
Ou accélérer
La venue
Du suivant.

Rien à perdre
Rien à gagner
Avec elle.
Juste laisser
la boite intérieure
Totalement s’ouvrir
Pour laisser
S’échapper

Tout ce qu’on
A pu
retenir
Pendant des années.

Enfin
Tout diffuser.

Une énergie
Tout autour.

Simplement

…de l’amour.

Rien à perdre
Rien à gagner
Avec elle.

Juste s’étendre
Dans le moment.
Juste
S’expandre
S’unir
A son environnement.

Rien à gagner
Rien à perdre
Avec elle.

 

Logo Flavie

Ils t’ont imposé
De te contrôler
Toi tu voulais
Tout libérer.

Ta joie
Ton énergie

Ton dynamisme
Ton amour.

Ils t’ont imposé
De te contrôler
Donc immobile

Tu as observé
Fascinée
Des aventuriers

partout
s’activer
Déterminés
A incarner

Des héros
Des dieux
Des légendes.


Mais

des dieux à contempler
à admirer
Tout autour
En eux
Ils absorbaient
La lumière.
Ils t’ont laissé
Livide
Démunie
Fatiguée

Blanche.
D’autres héros
Alors
Ont
Apparu
T’ont proposé
De monter

Derrière
De marcher
Plutôt
A côté.

De suivre le chevalier.

Eux voulaient
T’amener
A la rencontre d’une déesse
D’une reine
D’une magicienne…

Toi.

Mais ton corps s’est raidi
La peur a surgi
« Encore un
Qui est là
Pour me

Réduire
en adoratrice

Et ainsi
Capter
Peu à peu

Toute
mon énergie ».

Lui déçu
Que
Tu ne l’ais pas
Précisément reconnu –
Sa générosité
Son souci
de

Réciprocité
De partager –

Lui
Est reparti
Dénicher
Une autre étoile
A faire
grimper
Au plus haut
Dans le ciel.

Mais si tu vois
Dans la plupart

des maisons
Que ce soir
Encore

le ciel
Est noir.
C’est que
les chevaliers
N’ont pas encore

Su
Laisse transpirer
De leur intensité
Une douceur
Une droiture
Une générosité.
Ou
peut-être
que les étoiles
Fatiguées

sous-estiment
La fierté

Que procure
La puissance

De briller.
Et d’ainsi

inviter
Toute une société
A s’élever
Pour venir
Avec ardeur

Joie
et complétude
enfin
Les décrocher.

Enfin
Les décrocher.

Il regarde le ciel
ou juste en dessous
En espérant
Y distinguer

une lumière
qui souhaite
Désormais
A tout prix

une seule chose :

… resplendir