LACHER-PRISE

Poésie

Et
Le lâcher-prise
L’oubli enfin
De l’extérieur

La focalisation
Sur ses perceptions
Intérieures

Ses élans
Ses rêves
Intervient

dans sa vie
Non comme une révélation
Mais
Chaque fois
Comme l’ultime solution
Pour continuer
A avancer
Dans un monde

faussé :
Par la volonté
De mal-interpréter
De mépriser
De condamner,
Et non de comprendre.

Et non d’apprendre.
Et non d’aider.

Alors
quand le lien
Avec

les autres
Injecte
Par ce cordon

De la peur
De la douleur

Du rejet
Une volonté
De dominer :
Alors
Il retire
Le câble
Qui le relie
Depuis
Toujours
Aux autres.

Non dans une volonté
De se couper

Mais dans une urgence
de se préserver
Comme un appareil
En plein orage

Qui pourrait
bientôt
exploser.


Heureusement
Qu’il en reste quelques-unes
Quelques-uns
Qui vous sourient

Ecoutent
Qui vous aiment
Qui vous prennent par la main.

Qu’il en reste quelques-unes
Quelques-uns
Qui vous sourient

Ecoutent
Qui vous aiment
Qui vous prennent par la main.

Par la main.