S’EVANOUIR EN CITANT DU RIMBAUD

Une femme l’accueille
Dans un café.
Elle donne son âge :
16 ans.
Elle veut être mannequin.
La femme lui dit :
« De nos jours
Il faut être
Surfine.
Les critères
sont très stricts.
Quand tu arrives en agence
il faut que tu sois beaucoup plus belle.
Tu fais attention à ce que
tu manges ?
Ouais ?
Fais du cardio aussi.
Et développe un discours.
Du charme.
Il faut avoir quelque chose en plus. »
A côté,
il écoute
cette femme
parler à cette fille.
Il sourit
jaune :
Avoir quelque chose en plus
Mais sans muscle
Et sans os.
Ca va être dur…
Avoir de la personnalité
De la répartie
Sur des talons
Avec 200 calories dans le ventre
Et que t’es au bord de l’hypoglycémie :
La France a un incroyable
Talent

La femme porte
Alors l’estocade
« Les couleurs noires
ça affine,
aussi.
Et les carreaux. »
Le jeune homme visualise
alors
Le modèle de beauté
Que propose cette femme :
Un squelette
avec un truc en plus,
Peut-être les os sculptés
Ou les ligaments tatoués…
Qui s’habille en carreaux
Noirs.
Et qui juste avant de s’évanouir
Trouve le temps
Dans l’agence
De réciter
du Shakespeare
ou du Rimbaud.

Il a envie de dire
A la demoiselle :
Ne faîtes pas ça
Pour être estimée
De personnes
qui ne vous aiment pas
et pour qui vous
êtes
tout simplement
interchangeables.
Si ce n’est pas votre
Sac d’os
Ça sera un autre.
Ne bousillez pas votre santé
Surtout que la beauté
Pour nous
C’est pas ça.

Il aimerait lui dire.
Il espère que sa famille lui dira
Que son père la protègera.
Société bizarre,
Où beaucoup de gens s’aiment
Sans le dire
Poussant parfois
Certains au pire
Pour des miettes d’amour
Dont on ne peut
Finalement
Même pas
se nourrir.

Même pas… se nourrir