LE COWBOY ET L’INDIEN

 
« Régime autoritaire ! »
« Non ! Ploutocratie ! »
« Non ! Oligarchie ! »

Je lis
les joutes
cérébrales
et l’enfant
en moi
Se dit
le qualificatif
précis

tout de suite
maintenant
je m’en fous.
Moi c’que je sais
C’est qu’avant
De la France
j’étais amoureux
fou.

A l’école primaire
Une prof
stricte
mais honnête
attendait
le meilleur de moi.
Il y avait les silences
en classe
Qui précédaient
A la récré
Tous nos rires
Dans la voix.

Il y avait
une attention permanente
Comme
Une fureur de vie.
Le foot
les billes
les blagues
Tout avait
la saveur du défi.

Une chance
de
débutant
Et puis adolescent : on se cherche.
Et à la fin de cette parenthèse
Voilà
qu’à 2
finalement
les yeux dans les yeux
On se trouve.

Beauté
Souriante
Des deux côtés
Issue d’un désir permanent
de briller.
D’étonner.
D’incarner
au quotidien
La fraîcheur
Mais aussi la solidité.

Exactement comme
nos modèles
Comme nos héros.
Personnalités déterminées :
Artistes engagés
Sportifs de haut niveau.

La vie
Flambe
Dans nos veines
Nous arrive
Comme de la sève
condensée
Par les yeux.

Tendu
Comme un arc
On décoche
En continu
Des flèches.
On part à l’assaut
de tout.
L’adrénaline de l’exploration
L’attendu de la consécration
nous fait
avancer
au galop
Dans nos jours.

Etudes
Soirées
Voyages :
Convaincus
Que le monde nous est dû
On avance
Avec la fierté
arrogante
du cowboy.
Qu’on contrebalance –
tous les plus beaux moments
systématiquement
nous venant
des amis
des parents :
du lien –
par la simplicité
et le sens de la communauté
de l’indien.

Equilibre
entre individu
et groupe
Mais à 25 ans
soudainement
le cowboy en nous
fait cession.
Une entreprise tend la bourse :
assoiffé d’indépendance
de prestige
On accepte la mission.

Sur le terrain
les consignes
fulgurantes
sur le papier
laissent apparaître
un paysage de complexité
Et tout autour
un désert de soutien.

Des alliés
théoriquement
sont là
Avec vous.
Mais
surmenés
A peine arrivés
Déjà sont ils partis
vers un autre
rendez-vous.

Perplexité
Le soleil se couche
des données
clé
encore
vous manquent
or un résultat est attendu.
L’obligation d’action
sans toutes les informations
et vous voilà
encerclé
de toutes parts
par le stress
car l’erreur est défendue.

Pour vous sauver
retrouver
une confiance
une sérénité
Vous aimeriez
crier
alerter votre hiérarchie
qu’elle reconnaisse
la folie
de l’obligation de résultats
en l’absence de moyens.

Mais
la hiérarchie est partie
Déjà
vers d’autres missions.
Et la taille de la bourse
récompensait
votre grande autonomie
aussi,
votre capacité d’adaptation.

Face à tant d’absurdité
Envie quotidienne
de renoncer
de rebrousser chemin.
Mais les factures
se sont accumulées
Tant pis
votre colère étouffée
sera
pour
vos intestins.

Et la vie
D’une joie
D’une grande fête
D’une aventure
D’une communion
Devient
Combat
implacable défaite
pratiquement une torture
à coup sûr : une déception.

Tristesse
D’un corps
D’un esprit
D’un élan
D’une flamme
Qui rêvait
D’éclairer
chaleureusement : une maison.
Et qui au final
se retrouve
seulement
mécaniquement
à libérer de l’énergie
dans une entreprise
Dans le cadre d’une combustion.

Vie mécanique
qui
la nuit
rêve de respiration
De petites attentions
De temps libres
et de liens.

De ne plus être
juste
une ambition
une planification
Toute une série d’actions
Un cowboy…
Mais aussi un indien.

Sentir la vie
circuler
Dans le cadre d’une activité
pour laquelle on se sent
pratiquement appelé
Qui remplit d’énergie
Alors qu’on devrait
simplement
mécaniquement : la dépenser.

S’investir
Dans une passion
par curiosité
Et se renforcer
Peu à peu
d’une maîtrise
De l’extérieur
d’une expertise
Qui permet ensuite
en entreprise
de se sentir
légitime
Dans les relations.
D’identifier l’essentiel
à obtenir
dans tout le flux d’informations.

Se sentir
Enfin
Sobrement
Sereinement
Naturellement :
à sa place.
Enrichir la société
De son élan
De ses talents
De sa singularité.
Et profiter d’être comblé
pour
s’ouvrir
plus attentivement découvrir :
écouter
observer
s’interroger
demander.
Reconsidérer
finalement
l’altérité
comme une opportunité
de parfois apprendre
parfois aider
enseigner.
En résumé :
de toujours s’épauler.

Enrichi
par les liens
se sentir
soudainement
beaucoup moins
aimanté
par les biens.
Simplicité
Sobriété
Qui économise
l’argent.
Qui vous libère
Du temps.
Beaucoup moins de fioritures
Pour se retrouver plus fréquemment
Dans la nature
Avec la reconnaissance
Et les yeux
D’un enfant.

Une harmonie
Que la déception
Peut un jour
vous inciter
coûte que coûte
à poursuivre
à chercher
à trouver.
Quand le mal-être
ronge
S’ajoute
même à un moment
la honte
D’espérer la même tristesse
pour tout le monde
par désir d’équité.

Oui
Parfois la société
nous fatigue
Par sa violence
par son côté
Far West.
Mais pour mieux
lui demander
de se régénérer
de créer du lien…
Pourquoi
ne pas déjà
soi-même devenir
un échantillon d’équilibre
d’unité :
et donc remettre
Dans son cowboy…

de l’indien.

…………………A Jack London