A DISTANCE DESIRABLE

Le voyage
Une image
la plage
Moi
A côté
En train de marcher
D’imaginer
De respirer
De me laisser
Envelopper
Par l’air
Et toi
non loin derrière
Prête
A me faire quitter
Le sable…

A distance désirable

Me sentir là
Avec moi
Au bon moment
avec toi
dans un lien
Qui jamais ne me pèse
installé
dans un cadre
Constamment qui m’apaise

Le voyage
Je dois prendre de l’âge
Ce n’est pas l’Australie
La Malaisie
ou la Grèce
Juste le vent
Les éléments
Le silence
Tes caresses

Ca paraît tellement simple
A l’opposée d’une utopie
Pourtant
En une personne
L’autonomie, le calme, la force, la douceur,
on en rêve mais : tant pis

Tant pis pour
la réalité
Mais le rêve peut parfois compenser.
S’imaginer
Et déjà
presque frissonner
ressentir.

Je navigue sur mes fantasmes
En espérant
Le plus souvent
Toucher terre
Toucher peau.

Accoster
Sur une rive
Où tout apparaît
Comme dans un rêve

à se frotter les yeux
pourtant
Rien ne s’efface.

Tout persiste dans le bleu.

Tout persiste dans le bleu.

Le voyage
Une image
la plage
Moi
A côté
Et toi
non loin derrière
Prête
A me faire quitter le sable…

A distance désirable

A distance désirable