VENDEE GLOBE

Il voit
cet homme
Revenir
parmi les siens
une réception
avec l’émotion
de celui
Qui est parti
Découvrir
et fouler
Un territoire lointain.

Pourtant
il n’a pas
une fois
Posé le pied au sol
Ou découvert
un peuple
ou une terre
que tout un continent
ignorait.

Visiblement
Il n’a fait que tracer
un large rond
sur les cartes
Et fendre
en continu
pendant 80 jours
les océans
la mer.

Mais le continent
qu’il a découvert
Est intérieur.
Et tout ceux
qui le reçoivent
désormais
l’accueillent
une étincelle
d’admiration
dans les yeux
De l’amour
et de la reconnaissance
plein la bouche,
toutes ces âmes
devinent le monstre
au pic
de son voyage
qu’il a fini
par rencontrer,
et qu’au final
il a réussi
à terrasser.

La peur
La fatigue
Le doute.
Se sentir rien
au milieu
de la violence
et de la beauté
de la Nature
Et pourtant essayer.
Continuer.
Persister.
Faire le voyage
Partir
rassuré par un instinct
conforté par l’idée
d’accomplir sa légende
et de briller comme
un phare
autour des autres
humains.

Et puis
revenir au départ
Comme si
rien ne s’était passé
Alors qu’en réalité
quelque part
tout est transformé.
Debout
sur le quai
Vous l’avez fait
Vous êtes allé
Au bout du chemin.
Alors
tout ceux qui rêvent en secret
mais ne savent pas
véritablement
comment faire
se précipitent vers vous
comme un tremplin

se précipitent vers vous
comme un tremplin

Un tremplin

En 2021 
vers les rêves
deux autres tremplins :
Yannick Bestaven
et Charlie Dalin

Yannick Bestaven
et Charlie
Dalin