FEMININ

Quand elle ouvre
Son cœur
Le féminin
Revient à la hauteur
De tout ce masculin
Que la vie impose
Et à force qui écoeure :
Avancer
Dominer
Surmonter.

mais qui n’est rien
sans
partager
embrasser
caresser.

Ce qu’elle fait
si bien
mais souvent qu’elle ne s’autorise pas
A la hauteur
De son masculin.

à la hauteur de son masculin.

Quel plaisir
De la lire
Car elle ne veut
Embarrasser personne
avec ses émotions
Alors
quand une passe le barrage de la raison
On la reçoit comme un clandestin
Venu d’un pays si lointain.

Pays d’insouciance
d’authenticité, de l’enfance.
le visage de qui elle est vraiment
Mais qu’elle masque
si souvent
Depuis qu’elle a dû
s’exiler
chez les grands.

Quand elle ouvre
Son cœur
Le féminin
Revient à la hauteur
De tout ce masculin
Que la vie impose
Et à force qui écoeure.

Qu’il aime la lire
qu’a-t-elle encore à leur dire
Qu’elle garde
Pour le moment
Encore
si secrètement ?

Si secrètement