HASARDS NECESSAIRES

Esotérisme.
Gibert Joseph.
Avant, il passait devant
cette boutique
Comme on passe devant
un repaire de sorcières.
Lire son avenir
Dans les tarots :
Mais oui,
mais c’est bien sûr.
Soin avec les plantes
Pouvoir des pierres :
Intérieurement, il se marrait
Sacrément.

Aujourd’hui ?
Il passe
Devant cette boutique
Il rentre
Il connaît tous les noms
des auteurs par
cœur.
Il croit aux synchronicités
Au don d’ubiquité
Il l’a lu
Dans Yogananda
Autobiographie
D’un yogi
Et il a l’impression
Que ce mec
Ne peut dire que
la vérité.

Il se regarde,
Sourit,
Il se dit qu’il a changé.
Il ne croit pas encore
Au tarot
Marseillais
Et intérieurement ça le rassure
d’avoir encore un peu de distance
avec Madame Soleil.

Mais pour combien de temps,
encore ?
Il change si rapidement.
Est-il aujourd’hui plus désespéré
Ou plus conscient ?
Sûrement un peu des deux,
vu que la déception
Détourne des regards extérieurs
Pour se rapprocher
Au plus près de sa vérité,
de son intuition.

Esotérisme.
Gibert Joseph.
Avant, il passait devant
cette boutique
Comme on passe devant
un repaire de sorcières.
Maintenant c’est lui la sorcière
le sorcier.
L’hologramme du jeune homme qui l’était
Passe
devant la boutique
Et l’observe
en se marrant.

Il le regarde
Et sourit aussi.
Il sent l’importance
de s’intéresser à ces sujets
En conservant
son second
degré.

Alors dans cette boutique
Il observe de loin
Le sourire en coin
les rayons
Dans lesquels
Il ne s’est pas encore aventuré.
Il voit des gens fouiller, chercher,
Dénicher
Et se demande
Si ces gens sont plus désespérés
Ou plus éveillés
Ou si finalement
Ce n’est pas un peu des deux.

Il sait que
prochainement
Ca pourrait être lui
Le propriétaire de ses mains
Se plongeant dans ces bouquins
Parlant d’anges,
de tarot,
d’astrologie,
Et demandant sérieusement
A la caissière
S’il ne lui resterait pas ce livre récemment
Publié
Sur le rapport entre son ange protecteur
et ses chakras.

Au milieu de la boutique
Il se marre.
Il se demande ce qu’il est devenu.
Quelque part
un étranger
au monde physique.
Mais
Au monde psychique aussi.
Un migrant,
Qui traverse les frontières,
Du réel, de l’irréel,
Sans savoir finalement la destination,
L’objectif.

Il est
disponible
aux signes
aux rencontres
aux êtres
aux livres.
Il croit en tout
et en rien
à la fois
sauf que la vie est une quête
et un jeu.

Il cherche dans un rayon puis
se dirige vers la caisse et demande :

« Excusez-moi, il ne vous resterait pas
Par hasard
Ce livre récemment publié
Sur les synchronicités et
Les hasards nécessaires ? »

L’hologramme du jeune homme qui l’était
Passe
devant la boutique
Et l’observe
en se marrant.

Il se marre aussi
et la caissière lui répond
L’air pénétré et sérieux
Comme s’il n’avait jamais formulé de question
plus légitime :

« Si. Tout à fait. On doit l’avoir en poche. Suivez-moi… »

Il suit la caissière…