VENI VIDI VICHY

Allongée
A midi
Dans son
lit
Comme au fond
D’un cercueil.
Puis 3 heures plus tard
Recommandant
A boire
Son verre à la main
Souriante
Comme accoudée
Au Comptoir.

Ce miracle de la vie
C’est des flux incessants
D’énergie
Entre des humains
Qui s’aiment.
Authentiques
Ouverts
Et conscients
Que tout aura une fin
Bientôt.
En tout cas dans leur sourire
Dans leurs rires
Dans leurs yeux 
Pour le moment
C’est beau.
C’est chaud.

Et cette femme
Et cette flamme
Malgré la souffrance
vous fait rire
vous parle
de ses souvenirs
D’art
Qui la faisaient
Vibrer :
Elle
Elle n’est venue
Dans ce monde
Que pour la beauté.

Qu’elle dissémine
Qu’elle essaime
Avant de retrouver
La Callas
Et ses amis Japonais.

En attendant,
lui
cet après-midi
Va sourire
Dans un magasin
En achetant
Une bouteille
De Vichy Célestin
Pour trinquer
Avec elle.

Oui,
Avec elle
Enfin
Tu sais
bien
Avec toi
Claudine.

Je vais boire
Dans mon verre
Comme je me ressource
A chaque fois
Dans ton sourire
Dans tes yeux.

Quand on voit
Ta générosité
Ta sagesse
Ton sourire,
on se demande
Bien
Qui est jeune
Et en fait
Qui est vieux.

Et
en fait
Qui est vieux.

Passe le message
A qui tu sais.
Moi le message
Est parfaitement passé.
Depuis longtemps :
En fait
La première fois
Où je t’ai vue.
Où tu m’as rappelé
par des gestes simples
Sans paroles
Ce que veut dire
Pour un humain
Agir
Avec vertu.

Allez
Je me presse
Bientôt
Mon passage
En caisse
Avec mon pack
De bouteilles
A la main.

Maintenant
Je sais
Précisément
Quoi faire
pour que nos discussions
aient toujours un début
et plus jamais
une fin.

et plus jamais
une fin.

Bon voyage Claudine