TANT DE TEMPS

La lave et la lingerie dans ta voix, les calligraphies fulgurantes qui composent le tableau intitulé « ton visage », le chemin sauvage sur lequel je t’ai rencontrée, et la cité divine vers laquelle tu te diriges à grands pas. Tout cet ailleurs m indique que c’est bien ici, dans ta périphérie, tes quartiers, que j’aime passer en esthète, finalement tant de temps.

Finalement tant de temps.

Tant de temps.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.